Catégories

Meilleures ventes

Un record du monde Éphémère

Un record du monde Éphémère

Le 21 décembre 2002, j´etais en train de participer au lancement de couteaux du championnat international à Austin,Texas, avec un couteau de ma invention.nommé "couteau gyroscopique" lequel, selon certains envieux, ressemblait plus à un tournevis qu'un Bowie.
Dans les différents tests on a obtenu une discrète position, comme encore on le voit sur les résultats officiels de la page Webb «www.southaustinkarate.com » la société organisatrice du championnat. 


La surprise est venue dans la course longue distance où je me suis clouée au centre de la cible à 18,10 mètres.
Selon John Bailey, président de l´epoque du « World Knife Throwing Guild », qui contrôlait et sanctionnait le championnat, le précédent record était détenu par un certain John Smith, avec un tir au centre de la cible à 12,50 mètres, donc je viens de mettre le nouveau record du monde.
J'ai été agréablement surpris et je retourné en Espagne avec un sourire sur mon visage.


La controverse est née aux États-Unis immédiatement « On ne pouvais pas accepter ce couteau parce qu'il était comme si une voiture de production serait en concurrence avec un Formula One ... » « il était trop facile à apprendre et ils avait eu besoin de beaucoup d'années de pratique pour être capables des clouées sur de longues distances », « devrait être faite une compétition seulement pour couteaux gyroscopiques « etc .
Après un certain temps, je pensé qu´ un anné plus tard, à peu prés, on a fini par prendre la décision de ne pas admettre les couteaux gyroscopiques dans les championnats des États-Unis.


La décision était logique, car s'il n'y a pas un grand nombre de lanceurs que demandent d'établir un concours spécifique pour couteaux de lancer gyroscopiques, est plus simple de ne les admettre pas dans les tests classiques. Et « morte la bête, mort le venin ».
Pendant le temps passé de décembre 2002 à la décision de ne pas l´admettre je ai été le record du monde de longue distance
Pour le moment, je crois que personne n'a encore réussi à battre mon record et bien que,pas officiellement, je me considère encore en sa possession.
On peut dire que c'est une façon un peu bête de consolation, mais quand je m´en souviens de cette histoire, encore un sourire apparaît sur mon visage ...

Francisco Tovar

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type